6 Septembre 2012

Neopost : Chiffre d'affaires T2 2012

CHIFFRE D’AFFAIRES DU 2EME TRIMESTRE EN HAUSSE DE 4,5% GRACE AUX EFFETS DE CHANGE FAVORABLES

  • A taux de change constants, le chiffre d’affaires du 2ème trimestre est en baisse de 2,2% en raison d’une baisse ponctuelle des ventes d’équipements

PERSPECTIVES 2012 ACTUALISEES :

  • Compte tenu de l’acquisition de GMC Software Technology en juillet 2012 et du niveau d’activité observé au 2ème trimestre, le chiffre d’affaires 2012 est désormais attendu entre 1 075 et 1 095 millions d’euros, soit une hausse comprise entre 7% et 9%, ou +2% à +4% à taux de change constants
  • La marge opérationnelle courante1 attendue pour 2012 est confirmée aux environs de 25,5% du chiffre d’affaires hors acquisition de GMC et charges liées

Paris, le 6 septembre 2012
Neopost, le premier fournisseur européen et le deuxième fournisseur mondial de solutions de traitement du courrier, annonce aujourd’hui un chiffre d’affaires consolidé de 260,7 millions d’euros pour le 2ème trimestre de l’exercice 2012 (clos le 31 juillet 2012), en hausse de 4,5% par rapport au 2ème trimestre de l’exercice 2011. A taux de change constants, le chiffre d’affaires est en recul de 2,2%.

Sur l’ensemble du 1er semestre 2012, le chiffre d’affaires est en hausse de 5,2% à 508,7 millions d’euros par rapport au 1er semestre 2011. Il est stable hors effets de change.

Ce chiffre d’affaires bénéficie de l’effet positif des acquisitions de GBC Fordigraph (consolidée depuis juin 2011) et de GMC Software Technology (consolidée depuis juillet 2012). En revanche, comparé à l’année dernière, le chiffre d’affaires pâtit de l’absence de changements de tarifs postaux dans plusieurs pays.

Denis Thiery, Président-Directeur Général de Neopost, a déclaré : « Nous avons enregistré un fléchissement de nos ventes d’équipements en Amérique du Nord comme en France. En Amérique du Nord, pour compenser la baisse temporaire du nombre de contrats de leasing arrivant à échéance entre deux vagues d’écho-décertification, nous avons redéployé nos forces commerciales. En France, la nouvelle organisation mise en place suite à la fusion de nos filiales de distribution a perturbé notre activité commerciale un peu plus longtemps qu’anticipé. Dans un cas comme dans l’autre, la productivité commerciale recommence à progresser. Sur tous nos autres marchés, la dynamique de croissance de Neopost se poursuit.»


1 Résultat opérationnel courant / chiffres d’affaires

Evolution du chiffre d’affaires par zone géographique

Evolution du chiffre d’affaires de Neopost par zone géographique 2012

Amérique du Nord
Le chiffre d’affaires du 2ème trimestre 2012 est hausse de 7,4%. A taux de change constants, il recule de 5,6%. Cette baisse s’explique principalement par la fin de l’effet écho de la décertification de 2006. Pour compenser le moindre nombre de contrats de leasing de systèmes d’affranchissement arrivant à échéance, Neopost a redéployé sa force de vente sur des objectifs de cross selling notamment vers les systèmes de gestion de documents. Ce redéploiement commence à porter ses fruits. Par ailleurs, le nombre de contrats à renouveler va redevenir favorable dans la perspective de l’écho de la décertification de 2008. Le Groupe s’attend donc à une amélioration de la situation au cours du second semestre malgré le certain attentisme qui règne chez ses clients dans le domaine des plieuses/inséreuses haut de gamme.
Sur l’ensemble du 1er semestre, le chiffre d’affaires est en hausse de 4,1% soit un retrait de 5,2% à taux de change constants.

France
Le chiffre d’affaires du 2ème trimestre 2012 est en recul de 15,4% par rapport au 2ème trimestre 2011. Ce recul s’explique par des effets de base de comparaison importants dans la mesure où Neopost avait bénéficié, en 2011, d’un changement de tarif postal au mois de juillet ainsi que du contrat important remporté auprès de Chronopost. Il s’explique également par la mise en place de la nouvelle organisation commerciale faisant suite à la fusion des deux filiales de distribution, Neopost France et Satas, dont les effets perturbateurs auront été plus forts et plus longs qu’initialement anticipé. Toutefois, la situation s’améliore progressivement et le Groupe s’attend à un niveau d’activité plus solide au second semestre.
Sur l’ensemble du 1er semestre, le chiffre d’affaires est en baisse de 9,3%.


Royaume-Uni
Dans un environnement économique qui reste difficile, la croissance du chiffre d’affaires se poursuit avec une hausse de 10,5%, soit +1,0% à taux de change constants au 2ème trimestre 2012.
Sur l’ensemble du 1er semestre, le chiffre d’affaires croît de 8,9%, soit +2,1% à taux de change constants.

Allemagne
Dans un marché dont la dynamique est liée à l’obtention de contrats importants, le chiffre d’affaires de Neopost poursuit sa progression au 2ème trimestre 2012. Il est en hausse de 3,9%.
Sur l’ensemble du 1er semestre, le chiffre d’affaires est en croissance de 4,3%.


Reste du monde
Le chiffre d’affaires du 2ème trimestre 2012 est en progression de 28,1%, soit +24,0% à taux de change constants. Cette forte progression s’explique par l’intégration réussie du distributeur GBC en Australie et le premier mois de consolidation de GMC Software Technology ainsi que par les bonnes performances réalisées au Benelux, en Italie et en Irlande.
Sur l’ensemble du 1er semestre, le chiffre d’affaires croît de 31,9%, soit +27,7% à taux de change constants.


Répartition du chiffre d’affaires par activité et par type de revenus

Les ventes d’équipements sont en baisse de 5,9% à taux de change constants au cours du 2ème trimestre 2012. Ce recul est entièrement dû aux baisses enregistrées en Amérique du Nord et en France documentées ci-dessus. Tous les autres marchés sont en croissance. Sur l’ensemble du 1er semestre, les ventes d’équipements sont en retrait de 3,5% à taux de change constants.

Les revenus récurrents sont en baisse de 0,5% à taux de change constants. Ce recul est lié aux moindres revenus provenant de changements de tarifs postaux. Sur l’ensemble du 1er semestre, les revenus récurrents sont en croissance de 1,6% à taux de change constants et représentent 67,1% du chiffre d’affaires.

Le recul de 4,7% à taux de change constants du chiffre d’affaires des systèmes d’affranchissement du 2ème trimestre 2012 reflète essentiellement les moindres revenus liés aux changements de tarifs postaux et la fin de l’effet écho de la décertification de 2006 en Amérique du Nord.
Sur l’ensemble du 1er semestre, le chiffre d’affaires des systèmes d’affranchissement est en baisse de 2,8% à taux de change constants.

A taux de change constants, le chiffre d’affaires des systèmes de gestion de documents et logistique est en croissance de 3,0% grâce notamment à l’impact positif des consolidations de GBC Australie et de GMC Software Technology, alors que 2011 avait bénéficié du contrat Chronopost.
Sur l’ensemble des six premiers mois de 2012, il progresse de 6,2%. Le chiffre d’affaires des systèmes de gestion de documents et logistique représente près d’un tiers du chiffre d’affaires du Groupe sur les six premiers mois de l’année (32,9%).

Perspectives actualisées
Le premier semestre s’est déroulé dans un contexte économique difficile et incertain. Les ventes d’équipements aux Etats-Unis et en France au deuxième trimestre ont été inférieures aux estimations du Groupe. Neopost anticipe toutefois une amélioration progressive dans ces deux pays au second semestre.
Dans ces conditions, le Groupe estime que son chiffre d’affaires 2012 devrait s’établir entre 1 075 et 1 095 millions d’euros, soit une croissance comprise entre 7 et 9% par rapport à l’exercice précédent ou +2 à +4% à taux de change constants. Cette anticipation repose sur les hypothèses suivantes :

  • 22 millions d’euros de chiffre d’affaires additionnels provenant de l’acquisition de GMC Software Technology ;
  • une progression du chiffre d’affaires hors GMC Software Technology comprise entre 0 et 2% à taux de change constants2 ;
  • des effets de change positifs représentant au total un impact favorable estimé à environ 5% sur l’ensemble de l’année.

Neopost confirme attendre une marge opérationnelle courante aux environs de 25,5% de son chiffre d’affaires hors acquisition de GMC Software Technology et charges liées.

Denis Thiery a conclu : « Malgré la baisse ponctuelle constatée au deuxième trimestre, nous sommes confiants dans l’amélioration de nos performances en Amérique du Nord et dans les bénéfices attendus de notre nouvelle organisation commerciale en France. Par ailleurs, la stratégie de Neopost continue de se mettre en place. La croissance de notre activité en Asie-Pacifique se poursuit. La récente acquisition de GMC Software Technology s’avère très prometteuse et illustre notre capacité de développement au-delà du courrier. Enfin, compte tenu de notre forte exposition internationale, la baisse de l’euro constatée depuis le début de l’année nous permet d’envisager une belle croissance en 2012. »

2 Contre minimum 2% précédemment prévu

Agenda
Les résultats semestriels seront publiés le 25 septembre 2012 après clôture de bourse.
Le chiffre d’affaires du 3ème trimestre sera publié le 3 décembre 2012 après clôture de bourse.